Yuugiri

... Surviveras-tu à l'île ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Priam ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Priam

avatar

Messages : 4

MessageSujet: Priam ~    Jeu 12 Mai - 14:18

~ Priam
C'est sans importance...

  • Âge : 19 ans
  • Race : Élémentaire d’eau
  • Pouvoirs : Contrôler l'eau à faible quantité - Peut rester sous l'eau beaucoup plus longtemps que la moyenne des gens. Lorsqu'il utilise son pouvoir, ces iris prennent une lueur bleutée. Malheureusement, ce pouvoir, utilisé à trop grande ampleur, agit comme une espèce de drogue sur lui. Plus il l'utilise avec force, plus il devient violent et agressif. Encore plus loin, si son pouvoir devient trop puissant, il l'affaiblira considérablement, pouvant même lui faire perdre conscience. Il est encore dur à maîtriser puisqu'il agit souvent en fonction de ses humeurs et que dans ce pouvoir, Priam y trouve un certain lien avec son passé oublié. Il a parfois tendance à repoussé ses limites car une fois déployé à son maximum, toute cette énergie magique lui fais revenir à la mémoire des brides de sa vie d'autre fois.
  • Métier : Irrigateur


Description Physique
    Priam est le résultat multi ethnique d’un père de souche anglaise et d’une mère japonaise. Bien que son géniteur est grandit au Japon, il était d’origine d’Angleterre et il a laissé un trait bien spécifique à son fils, celui de ses yeux. Contrairement à ses amis, Priam n’a pas ces jolies amandes pour voir comme tous les asiatiques, bien qu’ils soient aussi noir que l’ancre. Mais, outre ce petit détail, il n’est pas différent en grand-chose des autres. Son apparence, plutôt androgyne il faut l’admettre, lui vient de sa mère qu’il n’a malheureusement jamais connu. Des cheveux couleur corbeau, souvent acteurs d’une coiffure négligée, laissent leurs mèches rebelles retomber sur le front lisse du jeune homme et quelques unes autour de son visage triangulaire. Son nez délicat et ses lèvres fines complètent le tableau posé une toile qu’est sa peau glabre. Même si Priam n’est pas quelqu’un de particulièrement sportif, il n’est pas pour autant une personne qui n’aime pas le sport. De toute façon, sur l’île, il n’y a pas grand temps pour flâner. Toujours en mouvement pour construire, cultiver, chasser, bricoler... toute l’action se déroulant au village transparait parfaitement dans le corps du jeune homme qui, avec les semaines, les mois même, a lentement développé une physionomie beaucoup plus solide, permettant à ses muscles de se développer. Néanmoins, Priam garde cette allure élancée et athlétique que qui s’accommode parfaitement à son mètre soixante-treize. Pour ce qui est du style vestimentaire, l’adolescent n’a pas vraiment l’embarras du choix. Il s’habille avec ce qu’on peut bien lui offrir mais n’hésite pas à rouler les pantalons pour s’en faire des shorts ou couper les manches d’un chandail pour le transformer en camisole.Mais il enlève rarement son haut car, sur son torse se trouve une multitudes de cicatrices plus ou moins visibles, dont Priam cherche encore la cause. Ceci dit, il a gardé sa bonne paire de Converses blanche et rouge qui, malgré l’usure, sont toujours aussi bonnes à ses pieds.


Description Psychique
    Dû au fait qu’il a perdu la mémoire, Priam est le genre de garçon qui a besoin de se refaire une personnalité. Il n’a pas grand caractère et ne tient pas souvent son bout. Pas parce qu’il a peur ou qu’il n’a pas de convictions, mais simplement parce qu’il ne sait pas comment. Il faut de l'apprentissage pour développer une tête de mule et une carapace, et cette apprentissage, l'adolescent l'a oublié. Pour l’instant, il reste méfiant et préfère observer plutôt que d'agir. C’est un calculateur et jamais il ne se lancera dans quelque chose avant d’en avoir mesuré les dangers. Ceci dit, il est très curieux, mais ça, il le dissimule très bien. Quoique la subtilité dans ses questions... il en manque encore un peu. Il n’est pas du genre à aller vers les autres mais il reste quelqu’un de sociable, facilement approchable. Bref, ce n’est pas comme s’il cherche la compagnie, il sait se débrouiller seul, mais il ne dit jamais non à un peu d'action sur le plan social.

    Ce caractère plutôt doux n’est, par contre, pas le seul qu’il possède. Il s’avère parfois qu’après une utilisation excessive de son pouvoir, son humeur s’assombrisse brusquement et que sa personnalité se métamorphose en celle d’une personne beaucoup moins recommandable. Il est capable de critiques cinglantes, de remarques blessantes et de pensées morbides. On se demande d’ailleurs d’où il prend tout ça... Mais ces états de dur pas longtemps, bien heureusement.

    Psychologiquement, Priam est aussi quelqu’un d’assez tourmenté. Il ne lui suffit que de voir un objet un peu trop familier et, aussitôt, des flash back troublants de son passé lui reviennent à la tête. Il rêve beaucoup et il est presqu’impensable que ses nuits ne soient pas mouvementées, ce qui le fait d’ailleurs subir de l’insomnie. Il a d’étranges réflexes, comme celui de se crisper en sursautant lorsqu’on fait des gestes un peu trop brusques vers lui. Si on hausse la voix, son cœur s’affolera anormalement. Tout ça est relié à son passé, bien entendu, si mystérieux...


Histoire

    Priam ne connaît rien. Rien d’autre que l’île. Avant son arrivée ici, c’est un trou noir complet, ou presque...

    Priam... Priam.... Priam !

    Un coup de feu claqua sèchement dans ses oreilles et le jeune homme se réveilla en sursaut, s’étouffant avec la goulée d’air profonde qu’il venait d’aspirer. Aussitôt le buste redressé, sa tête sembla se compresser et son crâne se faire marteler par de puissants coups de marteau. Le cœur lui vira à l’envers et il se pencha vers l’avant pour vomir toute l’eau salée qui lui brûlait la gorge. Ses vêtements étaient imbibés à la grandeur et le sable de la plage sur laquelle il s’était évanoui avait minutieusement râpé sa peau. Les yeux plissés, Priam posa son regard sur l’immense étendue d’eau devant lui, un horizon infini... Il ne savait pas où il était, ni qui il était.

    Il s’y prit à deux fois avant de pouvoir se relever lentement avec un équilibre douteux. Tous ses muscles étaient endoloris et ses membre, ankylosés. Le soleil se couchait déjà derrière le rideau de l’océan et ce ne fut qu’à la tombée de la nuit que le rescapé atteint un petit groupement de maisons habitées. On l’accueillit avec une habitude déroutante, et il crut brièvement comprendre qu’il n’était pas le premier à arriver ici de cette façon. Il ne parla à personne mais accepta volontiers la nourriture, l’eau fraîche et les vêtements propres qu’on lui donna. On lui fournit même un lit où il tomba tout de suite endormit, sans prendre le temps de chercher d’avantage d’explications. Aux petites heures du matin, un léger bruit de tintement métallique vint lui bourdonner à l’oreille et, brusquement, la détonation du fusil se fit entendre. Encore une fois, le ténébreux fut brutalement tiré de son sommeil. Sa peau était moite et ses cheveux collés à sa nuque par la sueur. Un mauvais rêve, juste un mauvais rêve...

    Sur le sol, il vit un petit bout de papier sortir de son jean dont-il s’était préalablement débarrassé. Il se pencha et retira doucement ce qui s’avéra être une photo. Il y avait un petit garçon sur la gauche, souriant, la tête levée vers une personne plus grande que l’eau de la mer avait malheureusement effacée. En se regardant dans le miroir, Priam ne mit pas longtemps à comprendre que l’enfant sur la photo n’était que sa propre personne, plusieurs années auparavant. Sur la photographie, il semblait regarder la personne près de lui avec tant d’admiration... Mais il ne se souvenait pas de qui c’était, il ne se souvenait de rien.

    Les semaines passèrent et on lui réapprit lentement les quelques maniements de base qu’il avait perdu. Il apprit la chasse, la cueillette et la pêche, comme tout le monde, plutôt indifférent de son sort. Prisonnier sur une île ou pas, qu’est-ce qu’il en avait à faire, il ne connaissait rien d’autre. Mais il se surprenait parfois à pleurer le soir, seul dans sa chambre, même s’il n’en comprenait pas la cause. Son cœur regorgeait d’une tristesse incomprise dont-il ne savait pas la provenance. Alors un soir, il voulu ravaler ses larmes et, lentement, celles-ci cessèrent de tomber et roulèrent sur ses joues, dans le chemin contraire. Priam resta incrédule un instant et passa rapidement la paume de sa main sur ses pommettes maintenant sèches. Son regard dévia sur le verre d’eau posé sur la table de chevet. Il le fixa longuement, plusieurs minutes durant, jusqu’à ce que l’eau se mette à vibrer. Il sursauta et, du même coup, le verre se renversa de lui-même et alla exploser sur le sol. Ce fut le début d’une nouvelle découverte.

    Le temps passa, aussi ennuyant que peut l’être le temps passé sur une île perdue... Priam devint un peu plus distant avec les autres habitants du village – avec qui il n’avait déjà pas beaucoup de liens – et s’isola pour exercer son nouveau pouvoir. Cette puissance, qu’il était capable de déployer, l’enivrait. Il sentait le flux courir dans ses veines et sous sa peau, faire se hérisser ses poils, caresser l’épiderme de ses vertèbre et picoter le bout de ses doigt. L’eau s’animait, bougeait, prenait des formes incongrues devant ses yeux avec le simple pouvoir d’une pensée ou d’un toucher. Puis, épuisé, Priam laissait tout retomber et il sentait dans sa cage thoracique une boule se former, une boule de colère et d’insatisfaction. Il devenait accro à cette nouvelle sensation, grisante et électrisante, et ne plus la sentir lui brimait le moral.

    Il essaya un jour de repousser ses limites. Il manipula, déforma et reforma l’eau près de la baie pendant quelques minutes et lorsqu’il sentit ses forces diminuer, il redoubla d’intensité. Ce doux frisson passant tantôt sur sa peau et dans ses chairs comme une caresse devint alors douloureuse. Ce n’était plus un léger courant magique qui filtrait dans son corps mais un véritable venin qui brûlait tous ses muscles. Promptement, il fut aveuglé par une lumière vive emplissant son champ de vision. Tout se tu et, dans un brouillard diffus, il se vu, lui, étant petit garçon comme sur la photo. Il riait aux éclats, le sourire fendu jusqu’aux oreilles, à côté d’une autre personne lui ébouriffant les cheveux. Priam avait beau essayer mais il ne voyait pas son visage, comme si ses souvenirs avaient volontairement voulu lui effacer cette partie de la mémoire et cet individu en particulier. Ça ne dura pas longtemps, quelques secondes, tout au plus, et une décharge brûlante le ramena à la réalité, effaçant le mirage et le vidant de toutes ses forces. L’eau cessa de s’agiter.

    Voilà le seul lien que le ténébreux possédait avec son passé oublié. Même si l’expérience était fortement désagréable, il ne pouvait s’empêcher de la répéter, encore et encore. Les quelques secondes de souvenirs heureux qu’il pouvait se procurer étaient chaque fois plus attractives. Et puis, Priam voulait savoir qui était cette personne sur la photo, et celle dans ses mirages. Il voulait, devait savoir. Mais ses flash back de plus en plus fréquents eurent finalement raison de lui. Aux souvenirs amusants se mêlèrent ceux beaucoup plus lugubres. Priam se voyait encore enfant mais il n’était pas toujours accompagnée de la même personne protectrice. Un nouveau personnage se rajouta au décor, un personnage violent qui lui voulait du mal. Chaque fois qu’il s’apprêtait à lui porter un coup, le brun sortait de sa transe en panique et complètement désorienté. Alors il arrêta... repousser les limites de son pouvoir était contre nature et en plus de lui rappeler de mauvais souvenirs encore un peu flou, il le rendait agressif.

    Que je ne sache ou pas mon passé, je serai toujours coincé sur cette île alors... c’est sans importance.



    La véritable passé de Priam ~
    Spoiler:
     


You

  • Comment à tu connues le forum ? : De la créatrice ô Divine, belle et magnifique !
  • Fréquence de connexion ? : Très instable, tantôt je serai comme une inondation et noierai le fow' d'rps, tantôt je serai comme la sécheresse et disparaîtrai ~
  • Un petit commentaire sur le fowfow ? : J’ai participé à sha création ! Muaha.
  • Code : Ok by Aki What a Face.


Dernière édition par Priam le Ven 13 Mai - 5:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoake
Admin
avatar

Messages : 9
Localisation : Tente de me chercher ~

MessageSujet: Re: Priam ~    Ven 13 Mai - 4:59

Bonjour/Bonsoir,

Tout est très clair dans ta fiche et le nombre de lignes est respecté (Même qu'il y'en a beaucoup plus!). Toutefois, je ne puis tout de suite valider ta fiche à cause de ton avatar. La taille demandé est de 200*400 pixels et le tient est un peu trop grand.

Merci bien de le changer,
Yoake É.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuugiri.kanak.fr
Yoake
Admin
avatar

Messages : 9
Localisation : Tente de me chercher ~

MessageSujet: Re: Priam ~    Ven 13 Mai - 5:14

Fiche validée !
Bienvenu sur l'île ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuugiri.kanak.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Priam ~    

Revenir en haut Aller en bas
 
Priam ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRIAM; « l'enfer, c'est les autres. »
» moi priam
» PRIAM → les hommes, un mâle nécessaire.
» Priam ♔ "La mode se démode, le style jamais."
» a whole new world (priam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuugiri :: Avant de commencer :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: