Yuugiri

... Surviveras-tu à l'île ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contexte ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Yoake
Admin
avatar

Messages : 9
Localisation : Tente de me chercher ~

MessageSujet: Contexte ~   Mer 6 Avr - 12:49

Le maire venait de refermer la porte de son bureau dans un vacarme infernal. Il était épuisé, extrêmement épuisé. Les habitants de l’île ne savaient pas se calmer, ils étaient toujours en crise. Voilà plus de 5 jours que le ravitaillement habituel avait subitement disparut, que les récoltes agricoles étaient mauvaises et que la température était plus que merdique. On aurait pratiquement eu l’impression que l’île était en colère, en extrême colère, comme si on lui avait dérobé quelque chose de précieux. L’homme s’installa difficilement dans son siège, craquant sous la pression de son poids. Que fallait-il donc faire ?! Les discours d’encouragement et d’espoir ne menaient plus à rien, il ne savait plus quoi faire. Le roux se masse amèrement le visage alors que des gouttes de sueurs perlaient sur son front. Le vent de l’extérieur vint s’abattre brutalement dans le minuscule bureau et en un instant, une immense envolée de papier se mit à tourbillonner autour de maire. Il releva ses mains vers le haut. Ce n’était pas possible, cette île était vraiment impossible! L’humain se pencha vers l’avant et attrapa certaines de ses pages blanches. Alors qu’il reprenait certaines feuilles blanches, il en tomba sur un étrange livre, plutôt léger.

*Un journal intime ?*

Il se releva et glissa ses doigts sur les pages du livre. Les pages étaient jaunis, extrêmement jaunis, et on pouvait à peine apercevoir l’écriture à l’encre. Il toussa avant de prendre parole et de lire à voix haute le journal.


« 19 juillet 1671
Mon très cher journal,
Me voici finalement à bord du bateau de croisière de Londres! Père et Mère ont fini par accepter de m’amener avec eux durant leurs vacances au lieu d’être placer dans cette ennuyeuse école pour bonnes filles. La vue du pacifique est magnifique et il n’y a pas une seule journée où il a pleut, c’est sûrement ma présence qui rend ce voyage magistral.
Étienne, il est tout près de moi. En ce moment, il se tient sur le bord du bateau et aide les marins sur le navire ! Nous sommes déjà promis à nous mariez à nos 15 ans, j’ai si hâte d’être sa bonne épouse, nous aimons tellement ! Je n’ai qu’à patienter et dans moins de 7 ans, le bon Dieu nous fera homme et femme.
Je n’ai plus d’encre pour t’écrire quoi que ce soit… Je crois que les hommes sur le bateau on aperçu une île… Je vais jeter un œil et aller voir Étienne. »

Il tourna la page, l’air plutôt intrigué.

« 21 juillet 1671
Cher Journal,
Quelques complications se sont soudainement imposées sur le bateau. Il y aurait un membre de l’équipage qui aurait contracté le Scorbut ! Probablement qu’il n’est pas le seul et le capitaine du bateau préfèrerait beaucoup mieux que Père, Mère, Étienne et moi partons sur un bateau sur l’île, pour notre sécurité. Bien sûr, quelques autres voyageurs et marins nous accompagneront.
Avec mon futur mari, nous nous aidons à faire nos valises. »

Dans un court instant, il comprit ce qu’il lisait ! C’était l’histoire de l’île, l’histoire du premier bateau prisonnier de l’île. Plus, il devait absolument en savoir plus. Il tourna et tourna les pages et pendant des minutes de long silence, il lut cette histoire. La jeune fille avait du s’aventurer sur un bateau pour quitter le navire afin d’aller sur l’île pour se protéger du scorbut. Une fois sur l’île, ils avaient été abandonnés, comme si on les avait oublier depuis toujours. Les pages devinrent rapidement vides, jusqu’à 5 ans plus tard, l’âge de ses 15 ans.

« 19 juillet 1676
Cher journal,
Morts, ils sont tous morts. Ils y ont tous passé ! L’île les a tous manger, les a tous tuer ! Je suis la seule vivante, j’ai tant pleurer la mort de Père, de Mère, mais surtout, celle d’Étienne, mon fiancé. Il était le dernier des hommes à survivre à mes côtés. Pourquoi donc, pourquoi donc a t-il fallu que l’île l’emporte lui aussi ? Je la déteste, je la déteste ! À cause d’elle j’ai ses horribles oreilles sur la tête, à cause d’elle j’ai fait bruler la maison d’une petite fillette, à cause d’elle j’ai mal à la tête à force d’entendre les gens parler ! Elle me fait subir d’horribles douleurs ! Pourquoi je ne meurs pas maintenant ? Pourquoi ne suis-je pas capable de mourir ? Pourquoi, pourquoi ? Cette vie ne sers plus à rien, je préfère beaucoup mieux aller me jeter au bord des falaises que de continuer à vivre parmi les cadavres de mes proches.
Émilie Yoake. »

Le maire referma furieusement le journal. Alors ces étranges phénomènes durant depuis des siècles ? Il regarda certains passants avec des oreilles sur leurs minces têtes. Cette Émilie était la première à avoir été touché de cette infection ! Dans un énorme coup de vent, le journal partit à l’extérieur sans que le gros monsieur ne puisse y toucher.

C’était fini… Ils n’avaient aucune chance de s’en sortir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuugiri.kanak.fr
 
Contexte ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuugiri :: Avant de commencer :: Règlement & cie-
Sauter vers: